▷ Top 7 des chansons de marin voileux, avec les paroles

⬆️ Cliquez sur NEXT pour découvrir la chanson de marin suivante ⬆️

Chanson voile marin naviguer musique barreatribord

Dans l’article précédent, j’ai poussé la chansonnette. Si vous n’avez pas encore vu ce moment d’anthologie, vous pouvez encore le voir/entendre dans cette vidéo sur la prise de ris à 8:25

Bref.

Ca m’a donné l’idée de faire cet article !

Voici le top 7 en matière de chanson de marin qui vous feront naviguer…

… sans même quitter votre maison !

7 morceaux choisis pour près de 30 minutes d’évasion au rythme des vagues et du vent dans vos voiles.

Ca tombe bien en temps de confinement #restezchezvous .

Vous allez pouvoir les fredonner tous les jours jusqu’à votre prochaine sortie en mer.

Comme les chansons d’attente des répondeurs automatiques de services clients.

Mais en plus fun !!

Laquelle préférez-vous ?

Quelle autre chanson de marin aurait dû faire partie de cette liste ?

Dites le en commentaire !

⬆️ PREV <= Chansons précédentes.Cansons suivantes => NEXT ⬆️

#1 La Marie-Joseph, du groupe Les Frères Jacques, année 1952

Pourquoi on aime cette chanson de marin ?

C’est une chanson qui donne la banane!!

Elle nous remonte le moral même si on est dans le creux de la vague. Les paroles sont drôles et pleines de vérités.

En plus ils ont le sens marin et le sens de la scène ! La mise en scène vaut vraiment le détour. Leur prestation est digne d’une comédie musicale de Broadway. 

À noter

  • Vent debout : c’est lorsqu’on est face au vent. Les voiles battent aux vent, on a plus de vitesse. On doit relancer le bateau et ça peut être très dangereux si il y a un danger à proximité.
  • L’écoute de grand-voile : c’est le cordage, ou ficelle, ou bout, ou manoeuvre, qui sert à orienter la Grand Voile par rapport au vent.
  • L’appontement : c’est la plateforme où on accoste et on amarre le voilier. On dit le plus souvent ponton, quai ou catway lorsqu’il est flottant et rattaché à un quai principal. On peut aussi y danser aux rythmes d’une chanson de marin comme celle qui suit.

Vidéo

Paroles

Ça nous a pris trois mois complets

Pour découvrir quels étaient ses projets

Quand le père nous l’a dit, c’était trop beau

Pour les vacances nous avions un bateau

D’un bond d’un seul et sans hésitations

On s’documente sur la navigation

En moins d’huit jours nous fûmes persuadés

Que la mer pour nous n’aurait plus de secrets

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Le père alors fit preuve d’autorité

“J’suis ingénieur, laissez-moi commander”

D’vant le résultat on lui a suggéré

Qu’un vrai marin vienne nous accompagner

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Alors j’ai dit: “j’vais prendre la direction

Ancien marin, j’sais la navigation”

J’commence à croire qu’c’était prématuré

Faut pas confondre Guitare et Naviguer

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Au bout d’trois heures de notre exhibition

L’un d’nous se r’lève avec stupéfaction

Car on s’était pas beaucoup déplacé

Rapport à l’ancre qu’on n’avait pas r’montée

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Côté jeunes filles, c’était pas mal

Ça nous a coûté l’écoute de grand-voile

En la coupant Suzon dit: “J’me rappelle

Qu’un d’mes louv’teaux voulait de la ficelle”

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Pour la deuxième fallait pas la laisser

Toucher la barre ou même s’en approcher

Car en moins d’deux on était vent debout

“J’aime tant l’expression, disait-elle, pas vous?”

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Quand finalement on a pu réparer

Alors on s’est décidé à rentrer

Mais on n’a jamais trouvé l’appontement

Car à minuit on n’y voit pas tellement.

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

On dit: “Maussade comme un marin breton”

Moi j’peux vous dire qu’c’est pas mon impression

Car tous les gars du côté d’Noirmoutier

Ne sont pas prêts d’arrêter de rigoler!

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

Encore heureux qu’il ait fait beau

Et qu’La Marie-Joseph soit un bon bateau

⬆️ PREV <= Chanson précédente. Chanson suivante => NEXT ⬆️

#2 Dès que le vent soufflera, de Renaud, année 1983

Pourquoi on aime cette chanson de marin ?

Ho ho ho ho ho hissez haut ho ho ho !

Ta-tin-tin! Ta-tin-tin! (et pas tarte tatin…)

On écoute ça en live ??!!

Pour faire le plein d’énergie avec le franc parlé poétique de Renaud. Ca fait du bien au esprit rebelle avide d’aventure et de liberté. Comme il le dit si bien : “C’est la plaisance, c’est le pied!”. Une vraie chanson de marin.

À noter

  • Docksides et ciré jaune contre Santiags et cuir : C’est vraiment deux salles, deux ambiances. Des pieds à la tête. D’un côté le marins, de l’autre côté le cowboy. Mais les deux ont un point commun : être des rebelles.
  • La bitte ( d’amarrage ) : C’est de ce point fixe du quai que l’on vient amarrer le bateau. Comment ? Et bien on s’amarre à la bitte avec un noeud. Jeu de mot facile… De préférence un tour mort et deux demi clés ! 
  • Tabarly, Pajot, Kersauson ou Riguidel : grand marins qui ont gagné beaucoup de courses aux larges et de records. L’une d’elle est remarquable. La première édition de la course en double Lorient-Les Bermudes-Lorient, en 1979, a été marquée par la victoire sur le fil de Eugène Riguidel devant le duo Eric Tabarly-Marc Pajot.

Vidéo

Paroles

C’est pas l’homme qui prend la mer

C’est la mer qui prend l’homme, ta-tin-tin

Moi, la mer, elle m’a pris

Je m’souviens un mardi

J’ai troqué mes santiags

Et mon cuir un peu zone

Contre une paire de docksides

Et un vieux ciré jaune

J’ai déserté les crasses

Qui me disaient “Sois prudent”

La mer, c’est dégueulasse

Les poissons baisent dedans

Dès que le vent soufflera

Je repartira

Dès que les vents tourneront

Nous nous en aillerons

C’est pas l’homme qui prend la mer

C’est la mer qui prend l’homme

Moi, la mer, elle m’a pris

Au dépourvu, tans pis

J’ai eu si mal au cœur

Sur la mer en furie

Que j’ai vomi mon quatre heures

Et mon minuit aussi

J’ me suis cogné partout

J’ai dormi dans des draps mouillés

Ça m’a coûté ses sous

C’est de la plaisance, c’est le pied

Dès que le vent soufflera

Je repartira

Dès que les vents tourneront

Nous nous en aillerons

Ho ho ho ho ho hissez haut ho ho ho

C’est pas l’homme qui prend la mer

C’est la mer qui prend l’homme

Mais elle prend pas la femme

Qui préfère la campagne

La mienne m’attend au port

Au bout de la jetée

L’horizon est bien mort

Dans ses yeux délavés

Assise sur une bitte

D’amarrage, elle pleure

Son homme qui la quitte

La mer c’est son malheur

Dès que le vent soufflera

Je repartira

Dès que les vents tourneront

Nous nous en aillerons

C’est pas l’homme qui prend la mer

C’est la mer qui prends l’homme

Moi, la mer, elle m’a pris

Comme on prend un taxi

Je ferai le tour du monde

Pour voir à chaque étape

Si tous les gars du monde

Veulent bien me lâcher la grappe

J’irais aux quatre vents

Foutre un peu le boxon

Jamais les océans

N’oublieront mon prénom

Dès que le vent soufflera

Je repartira

Dès que les vents tourneront

Nous nous en aillerons

Ho ho ho ho ho hissez haut ho ho ho

C’est pas l’homme qui prend la mer

C’est la mer qui prends l’homme

Moi, la mer, elle m’a pris

Et mon bateau aussi

Il est fier, mon navire

Il est beau, mon bateau

C’est un fameux trois mats

Fin comme un oiseau (Hissez haut)

Tabarly, Pajot

Kersauson ou Riguidel

Naviguent pas sur des cageots

Ni sur des poubelles

Dès que le vent soufflera

Je repartira

Dès que les vents tourneront

Nous nous en aillerons

C’est pas l’homme qui prend la mer

C’est la mer qui prends l’homme

Moi, la mer, elle m’a pris

Je me souviens un Vendredi

Ne pleure plus, ma mère

Ton fils est matelot

Ne pleure plus, mon père

Je vis au fil de l’eau

Regardez votre enfant

Il est parti marin

Je sais c’est pas marrant

Mais c’était mon destin

Dès que le vent soufflera

Je repartira

Dès que les vents tourneront

Nous nous en aillerons

Dès que le vent soufflera

Nous repartira

Dès que les vents tourneront

Je me n’en aillerons

⬆️ PREV <= Chanson de marin précédente. Chanson de marin suivante => NEXT ⬆️

#3 Le Marin, d’ Alain Souchon, année 2005

Pourquoi on aime cette chanson de marin ?

Nostalgique de la mer coincé à terre : cette chanson est faite pour vous ! Sans oublié que la poésie d’Alain Suchon est inimitable : elle nous transporte au doux rythme des vagues

À noter

  • La mer d’Iroise : C’est la côte française qui tend le plus vers l’océan Atlantique, située à l’ouest du Finistère, en Bretagne. C’est aussi la “french touch” de la mer celtique.
  • La vareuse : Incontournable de l’armoire du marin. Comme le bon vin, elle vieillit bien. Elle devient plus souple et se patine au lieu de se déteindre sans subtilité.
  • La Simca : nostalgie là encore. Alain parle d’une voiture que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître : la Simca, marque disparue depuis les années 80.

Vidéo :

Paroles

Il a une casquette marine

Une vareuse de pêche

Il chante sa complainte bleue marine

La bouche sèche

Le bleu qu’il met dans sa vodka,

Ça lui rappelle,

Tous les “j’aurai dû” “y’avait qu’à”

La Rochelle

Il voulait voguer en mer d’Iroise

Les ancres, mouiller.

Les baleines, la belle turquoise,

Les coffres oubliés.

Les sirènes, les belles sournoises,

Les grands voiliers.

Mais il promène sa vie en Seine et Oise,

Dans une simca rouillée.

On fait des fêtes,

On met des boucles d’oreilles

Et des plumes dans la tête.

Le bleu qu’on met dans la vodka,

Ça nous rappelle

Tous les “j’aurai dû” “y’avait qu’à”

La Rochelle

Mais la vie nous promène en Seine et Oise

Dans sa simca rouillée.

On voulait voguer en mer d’Iroise,

Les ancres, mouiller.

Les baleines, la belle turquoise,

Les coffres oubliés

Les sirènes, les belles sournoises,

Les grands voiliers.

⬆️ PREV <= Chanson précédente. Chanson suivante => NEXT ⬆️

#4 Les Voiles, de Poom, année 2014

Pourquoi on aime cette chanson de marin ?

Un bon bol de fraîcheur !

Musique idéale pour une ambiance chill, le temps d’une balade en mer paisible. Sous le soleil, un verre de rosé bien glacé à la main. En attendant de jeter l’ancre au prochain mouillage. Et piquer une tête dans une eau turquoise.

Le clip est un rêve merveilleux du début à la fin.

À noter

Vidéo

Paroles

Le vent se lève sur l’océan

Le jour s’achève lentement

Au loin la terre diminuant

Le vent se lève sur l’océan

Le jour s’achève lentement

Au loin la terre diminuant

Se change en mer doucement

Sur nos visages éclaboussés

Brille la lune qui pointe son nez

Notre sillage va s’effacer

On prend le large

La où on met les voiles

Ce soir on va danser

Compter les étoiles

Sans soucis du passé

L’âme tranquille, je m’abandonne

Une heure fragile sonne, sonne

Les cheveux filent entre mes doigts

Renaît l’idylle d’autrefois

La lune habile montre un chemin

Suivant le fil qu’on coupera demain

C’est si facile main dans la main

D’y croire encore

La où on met les voiles

Ce soir on va danser

Compter les étoiles

Sans soucis du passé

⬆️ PREV <= Chanson précédente. Chanson suivante => NEXT ⬆️

#5 Belle-Île-en-Mer, Marie-Galante, de Laurent Voulzy, année 1987

Pourquoi on aime cette chanson de marin ?

Émouvante.

Parce qu’elle parle de sentiments qu’on ressent tous. La solitude et l’isolement. Synonyme de tristesse quand ce n’est pas un choix. Rime aussi avec paradis pour recharger ses batteries.

Et qui invite au voyage.

Avec un tour du monde des plus belles îles à découvrir. On y poserait bien son ancre pour quelques jours. Et pourquoi pas quelques années?

Vidéo

Paroles

Belle-Ile-en-Mer

Marie-Galante

Saint-Vincent

Loin Singapour

Seymour Ceylan

Vous c’est l’eau c’est l’eau

Qui vous sépare

Et vous laisse à part

Moi des souvenirs d’enfance

En France

Violence

Manque d’indulgence

Par les différences que j’ai

Café

Léger

Au lait mélangé

Séparé petit enfant

Tout comme vous

Je connais ce sentiment

De solitude et d’isolement

Belle-Ile-en-Mer

Marie-Galante

Saint-Vincent

Loin Singapour

Seymour Ceylan

Vous c’est l’eau c’est l’eau

Qui vous sépare

Et vous laisse à part

Comme laissé tout seul en mer

Corsaire

Sur terre

Un peu solitaire

L’amour je 1′ voyais passer

Ohé Ohé

Je l’ voyais passer

Séparé petit enfant

Tout comme vous

Je connais ce sentiment

De solitude et d’isolement

Belle-Ile-en-Mer

Marie-Galante

Saint-Vincent

Loin Singapour

Seymour Ceylan

Vous c’est l’eau c’est l’eau

Qui vous sépare

Et vous laisse à part

Karudea

Calédonie

Ouessant

Vierges des mers

Toutes seules

Tout 1′ temps

Vous c’est l’eau c’est l’eau

Qui vous sépare

Et vous laisse à part

Oh oh…

⬆️ PREV <= Chanson précédente. Chanson suivante => NEXT ⬆️

#6 Le Bateau blanc, de Sacha Distel, année 1980

Pourquoi on aime cette chanson de marin ?

Ca pourrait être l’hymne des maman/papa poule. Avec une pointe de nostalgie..Celle des parents qui voient leurs enfants grandir trop vite. Sacha était un précurseur : cette chanson a un rythme électro bien en avance sur son époque.

Vidéo :

Paroles

Le jour se lève et j’ai très mal dormi

Des images, des visages se bousculent dans ma tête, Tout’ la nuit, comme une obsession, J’ai entendu cette chanson

Viens, je t’emmène sur l’océan

Viens, je t’emmène au gré du vent

Vers la lumière du soleil levant

Viens, je t’emmène sur mon bateau blanc.

Aujourd’hui j’ai seize ans

Je viens de passer mes plus belles vacances

Avec ma petit’ amie et mes parents

Demain, c’est la rentrée, je retourne au lycée.

Viens, je t’emmène sur l’océan

Viens, je t’emmène au gré du vent

Vers la lumière du soleil levant

Viens, je t’emmène sur mon bateau blanc.

Ce matin j’ai quarante ans

Je la regarde elle dort encore

Nous avons vécu toutes ces années ensemble

Elle est belle.

Viens, je t’emmène sur l’océan

Viens, je t’emmène au gré du vent

Vers la lumière du soleil levant

Viens, je t’emmène sur mon bateau blanc.

Le jour se lève et j’ai très mal dormi

Des images se bousculent dans ma tête, Mais je m’en fous

Heureusement, j’ai compris qu’avoir des enfants

C’est le plus important dans la vie.

Viens, je t’emmène sur l’océan

Viens, je t’emmène au gré du vent

Vers la lumière du soleil levant

Viens, je t’emmène sur mon bateau blanc.

⬆️ PREV <= Chanson de marin précédente. Chanson de marin suivante => NEXT ⬆️

#7 Mon petit voilier, d’ Alibert, année 1939

Pourquoi on aime cette chanson de marin ?

Alibert, connu pour son duo “Le Plus Beau Tango du monde”, nous parle encore d’amour.

Cette chanson est une petite leçon de classe pour faire la cour avec brio. Et elle nous rappelle qu’une petite taille est parfois un avantage : sur un voilier ça rapproche forcément !

À noter

  • La liberté : naviguer permet de se libérer. Se libérer des contrainte terrestre, de se balader où l’on veut à l’abri des regards.
  • Inversion des rôles : madame est le capitaine et monsieur obéit aux ordres avec bonheur. Utopie ? Un peu plus d’égalité et de courtoisie sur les bateaux, ça serait pas du luxe, parfois.
  • Les haubans : Ils font partie du gréement (dormant) du voilier. Ce sont des câbles métalliques qui servent à maintenir droit le mât.

Vidéo :

Paroles

Mon tout petit bateau de plaisance

Est une coquille de noix

Et vraiment l’on y serait, je pense

Bien trop à l’étroit

Si l’on était trois

Même à deux il faudrait, j’imagine

Bien se serrer dans sa cabine

Mais ce n’est qu’un jeu

Pour des amoureux

Qui ne demandent pas mieux

Ah, si vous vouliez

Venir sur mon petit voilier

Nous pourrions tous deux

Faire un voyage merveilleux

Loin de tous regards

Loin de tous les jaloux

Allant au hasard

Nous voguerions n’importe où

Et dans le ciel bleu

Le soleil serait radieux

D’être, tout joyeux

Le seul témoin de nos aveux

Quel joli voyage

Sans même un nuage

Ah, si vous veniez

Sur mon petit voilier !

À mon bord, vous seriez capitaine

Moi, matelot, tout simplement

Et j’obéirais sans nulle peine

Aux commandements

D’un chef si charmant

Et pour guider ma petite voile

Si vos grands yeux sont mes étoiles

Avant d’être au port

Il se pourrait fort

Que je perde un peu le Nord

Ah, si vous vouliez

Venir sur mon petit voilier

Nous pourrions tous deux

Faire un voyage merveilleux

Battant pavillon

Aux couleurs de l’amour

Nous naviguerions

De nuit bien plus que de jour

Alors sur les flots

On pourrait voir le matelot

Sauter des haubans

Pour embrasser le commandant

Vous feriez, Madame

Chavirer mon âme

Ah, si vous veniez

Sur mon petit voilier !

Ah, si vous vouliez

Venir sur mon petit voilier

Nous ferions un voyage

Mais un voyage merveilleux

À bord, la discipline serait notre tendresse

La cargaison, nos baisers

Le pilote, notre amour

Et notre destination, le bonheur

Ah, si vous vouliez

Venir sur mon petit voilier

Nous pourrions tous deux

Faire un voyage merveilleux

Vous feriez, Madame

Chavirer mon âme

Ah, si vous veniez

Sur mon petit voilier !

⬆️ PREV <= Chansons précédentes.

Pour voguer encore plus loin :

barreatribord test personnalite navigateur voileux quiz

Vous avez chanté sur l’air d’une chanson de marin ?

Et maintent que vous avez chanté, pourquoi ne pas danser !

Mieux !

Faire un petit test 😉

Avez vous déjà fait le test pour savoir quel navigateur sommeille en vous?
Il est accessible ici : faites le test !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.