🎥 Gilet (de sauvetage) : définition, traduction, astuces et conseils

Partager cette pépite
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transcript vidéo du mot marin : gilet de sauvetage

Salut les voileux!!

C’est Ted du blog “A la voile”, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, on va voir un mot marin qui commence par un G. Le terme marin que l’on va voir s’écrit : Golf, India, Lima, Echo, Tango. C’est le mot “GILET” de sauvetage.

La théorie: mot et définition

Le gilet de sauvetage est un équipement de sécurité individuel. C’est-à-dire que chaque personne doit avoir son gilet.

Les gilets sont soit en mousse, soit gonflables. Ils sont aussi dit auto-gonflables quand ils peuvent se gonfler tout seuls.

Les catégories de gilet de sauvetage

Il existe trois catégories principales de gilet de sauvetage qui répondent à une norme et qui sont classés en fonction de leur force de flottabilité qui est exprimée en Newton :

  • En dessous de 2 milles marins des côtes, c’est-à-dire plus de 3Km, les gilets sont une aide à la flottabilité. Ils sont utilisés principalement pour la voile légère et leur catégorie est 50 N (Newtons).
  • Entre 2 et 6 milles, c’est-à-dire un peu plus de 11Km, on passe à une navigation côtière. Les gilets qui doivent être utilisés doivent permettre de retourner une personne qui porte des vêtements légers. Cette catégorie c’est 100 N.
  • Au-delà des 6 milles des côtes, on passe à une navigation hauturière. Dans ce cas, les gilets doivent être capables de retourner une personne équipée de ciré et de bottes. Cette catégorie est le 150 N.

Traduction: anglaise et espagnole du mot gilet de sauvetage

On va voir maintenant la traduction du mot gilet, d’abord en anglais, qui s’écrit : Juliet, Alpha, Charlie, Kilo, Echo, Tango qui se prononce : Jacket. Pour gilet de sauvetage: life jacket.

La traduction maintenant en espagnol, de gilet qui s’écrit : Charlie, Hotel, Alpha, Quebec, Uniform, Echo, Tango, Alpha et se dit : Chaqueta. Pour gilet de sauvetage: chaqueta salvavida.

La pratique : astuces et conseils sur le gilet de sauvetage

En pratique, les gilets de sauvetages s’enfilent comme des vestes. Pour être bien vu :

  • de jour, les gilets de sauvetage sont de couleurs vives;
  • de nuit, ils seront équipés de parties réfléchissantes.

Vous pourrez aussi signaler sa présence par un moyen sonore, vous aurez aussi un sifflet. Un équipement complémentaire, qui est très pratique et fortement recommandé c’est une longe et un harnais.

La longe et le harnais permettent de s’attacher à des points fixes et sûrs du bateau. Les points fixes où on peut s’accrocher et qui sont sûrs sont :

  • La ligne de vie : c’est une bande qui se trouve à l’arrière du bateau et de chaque côté du bateau jusqu’à l’avant en passant au niveau du sol ;
  • Les cadènes qui sont des anneaux qui sont solidement fixés à la coque ;
  • Les haubans qui sont les câbles qui permettent de maintenir le mat de chaque côté.

Une lanière pourra être présente, il faudra la mettre entre vos jambes et la refermer au niveau du gilet : c’est la sous cutale. La sous cutale permet de ne pas perdre le gilet vers le haut.

Surtout, assurez-vous d’avoir bien attaché votre gilet et de l’avoir bien ajusté à votre taille.

Gilet autogonflable

Dans le cas d’un gilet auto gonflable, le mécanisme est constitué d’une bouteille de gaz, le gaz étant du dioxyde de carbone (CO²), et d’un déclencheur. Le déclencheur est un système qui va permettre de percuter la bouteille de gaz pour libérer le gaz au moment où il faut.

Il y a deux systèmes :

  • Soit on fonctionne avec une pastille, qui sera une pastille de sel et qui, lorsqu’elle sera mouillée, va libérer le percuteur ;
  • Soit on utilise un système hydrostatique, qui, dans ces cas rares, fonctionne avec la pression. S’il y a suffisamment de pression (déclenchement hydrostatique dès 10 cm d’eau), le système va libérer le gaz de la bouteille.

Dans quels cas maintenant utiliser le gilet de sauvetage ?

Je vais vous présenter les cas qui sont TRES fortement recommandés d’utiliser le gilet voire obligatoire.

  • Alors, pour les enfants c’est OBLIGATOIRE dans tous les cas quand ils sont à l’extérieur du bateau.
  • Ensuite, pour la voile légère, c’est aussi obligatoire. Ce sera également très fortement recommandé de l’utiliser pendant les manœuvres de port. Et les manœuvres qui sont font à l’avant du bateau.
  • Il est aussi indispensable de le porter de nuit.
  • Le gilet de sauvetage est aussi indispensable lorsque le vent forcit que ce soit donc de nuit mais aussi de jour, lorsqu’on a besoin de réduire la voilure de la grand-voile, c’est-à-dire de prendre un ris.

Dans tous les cas, c’est au chef de bord de décider du port ou non du gilet de sauvetage.

Conclusion

Voilà, c’était tout pour les gilets de sauvetage pour aujourd’hui ! J’espère que cette vidéo vous a plu. N’hésitez pas à laisser un commentaire en dessous de cet article. Je vous dis a très bientôt pour un nouveau mot du Glossaire Malin en vidéo.

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.