🎥 Rouge et Vert 🔴🟢 le duo incontournable des balises et des feux

Partager cette pépite
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rouge et vert.

Ces deux couleurs qui sont indissociables dans la navigation en mer.

Et dans cette vidéo, on va voir l’association rouge et vert :
– d’abord sur le bateau
– on va voir ça aussi dans les phares
– on va en parler aussi au port, on va voir comment rentrer au port en toute sécurité
– et on va voir aussi ça en navigation de nuit pour pouvoir naviguer et croiser des bateaux sans risque

Rouge et vert sur le bateau

D’abord le rouge et le vert on les voit sur le bateau.

Évidemment, puisque ce sont les feux de navigation latéraux qui se trouvent sur le bateau.

Le rouge, Ă  bâbord. Et le vert, Ă  tribord. Bâbord, Ă  gauche du bateau. Et tribord Ă  droite du bateau. On se souvient du mot “batterie”. On a ce moyen mnĂ©motechnique “bâ-tri” pour s’en souvenir.

Pourquoi est-ce qu’on a sur le bateau le rouge à bâbord et le vert à tribord ?

En fait, il se trouve que c’est grâce, ou à cause, des Anglais ! Puisqu’en fait à l’époque, au milieu du 19e siècle, les autorités britanniques ont décidé de fixer les couleurs. Pourquoi ? Parce qu’à cette époque, il y avait plusieurs bateaux à vapeur qui circulaient. Mais ils n’avaient pas la même codification.

C’est-à-dire que les feux latéraux étaient verts ou rouges, sauf qu’ils n’étaient pas dans la même position. Et cela a causé beaucoup de collisions, pas mal d’abordages. Du coup, pour régler le problème, ils ont fixé les couleurs bâbord, à gauche, rouge, et tribord, à droite, la couleur verte.

Par la suite, les pays européens, les grands pays, les grandes nations européennes maritimes ont aussi suivi. Y compris la France, le nord de l’Allemagne, etc.

C’est la raison pour laquelle on trouve le rouge à bâbord et le vert à tribord.

Maintenant, pourquoi choisir le rouge et pourquoi utiliser le vert ?

Alors ça, j’ai recherché et je n’ai pas de réponses claires. Je n’ai que des éléments de réponse. Voici le résumé.

À la même époque, au niveau de la signalisation des trains, on avait aussi les trois couleurs qui étaient utilisées sur les bateaux. Le blanc, le vert et le rouge.

Et j’entends siffler le train…

Parlons du train, en commençant par le rouge.

Le rouge, et bien, ça rappelle le sang. C’est synonyme de danger. Et ça a été utilisé, et c’est encore aujourd’hui, pour stop

Ensuite, on a le feu blanc pour le train. Le blanc était l’équivalent du feu vert aujourd’hui pour les voitures, c’est à dire, feu blanc, on passe.

Et en l’intermédiaire, on avait le feu vert qui est l’équivalent du feu orange aujourd’hui pour les voitures.

La couleur verte, c’est le symbole de la nature, des feuilles, des arbres qui grandissent, qui poussent, des plantes, etc. C’est la couleur de la vie, qui s’oppose bien au rouge. En plus, le vert est la couleur complémentaire du rouge en peinture.

Autre chose par rapport au vert. C’est aussi la couleur qu’on voit le mieux. Notre oeil est le plus sensible au vert. Puisque le vert est en plein milieu du spectre visible. On voit et on arrive à distinguer très bien le vert. Voilà une autre piste du coup pour répondre à la question : pourquoi est-ce qu’on utilise le vert ?

VoilĂ  pour les feux de navigation.

Vers les feux et au-delà !

Et au-delà des feux, on va aussi utiliser le vert et le rouge ailleurs sur le bateau. Tout simplement, lorsqu’on veut définir qui va être du côté droit donc tribord, ou du côté gauche, bâbord, on va utiliser ces deux couleurs.

Typiquement, pour un spi symétrique, les bords sur les côtés, les ralingues, elles sauront de couleur verte pour tribord et rouge pour bâbord. On retrouve cela aussi sur les penons de la voile d’avant.

Lorsqu’on a des penons sur la voile d’avant qui ont de couleurs différentes, en règle générale, on aura du vert à droite et du rouge à gauche.

Tout ça, c’est pour ce qui se passe sur le bateau.

Le duo rouge et vert dans les phares

Maintenant, au niveau des phares. On retrouve aussi ce duo de couleurs : rouge et vert. Et ça, on le voit sur des feux particuliers, qui sont des feux à secteur. Les feux à secteur ce sont des feux qui ont des couleurs différentes. En fonction de là où est positionné notre bateau, on verra un feu de couleurs différentes.

Pour le feu à secteur le feu blanc c’est le feu où on est dans un secteur où il n’y a pas de danger.

Par contre, si on est dans un secteur où on voit le feu soit rouge soit vert, là on ne peut pas savoir s’il faut aller à bâbord ou à tribord.

On ne peut pas se dire : ” Ah, je vois le feu rouge ! Donc je dois aller sur tribord pour laisser le secteur rouge à bâbord, c’est-à-dire à gauche”.

Non !!!!

En fait, il faut clairement aller voir la carte pour savoir exactement ce qui se passe.

Pourquoi ? Et bien, tout simplement, s’il y a un  danger et qu’on peut passer soit Ă  droite, soit Ă  gauche, de quelle couleur est-ce qu’on va mettre le secteur ?

Au final, les couleurs ne donnent pas d’indications précises sur la direction où aller. Elles nous disent juste qu’il y a un danger.

On vient de voir notre duo de couleur au niveau des phares.

Le duo au port

On trouve aussi le duo en se rapprochant un peu plus des côtes. Lorsqu’on arrive au port, on va tomber sur les balises latérales qui signalisent l’entrée du port.

On a un moyen mnémotechnique qui permet de facilement se rappeler de comment rentrer à bon port.

On se met sur son 31 pour l’entrée au port

En fait, en rentrant au port on va bien s’habiller pour l’occasion. Et on va mettre :

“un tricot vert et deux bas si rouges”.

Alors un tricot vert pour quoi ?

C’est la partie qui représente les balises latérales qui sont à tribord. Et qu’il faut laisser à droite.

Et deux bas si rouges, c’est pour les balises à bâbord qu’on va laisser à gauche.

Au départ, on a des chiffres : 1 ou 2. 1 pour les numéros impairs et 2 pour les numéros pairs.

Pourquoi est-ce qu’il y a des numéros sur les balises ?

Et bien, c’est parce que si jamais dans l’entrée du port, on a un chenal avec plusieurs coudes, il va falloir faire des virages en fait pour éviter des dangers ou éviter de planter son bateau.

Il nous faut des numéros pour pouvoir savoir dans quel ordre on passe les balises. Parce que si on va tout droit et qu’on ne voit pas qu’on a qu’il a un coude :
– si je vois sur ma gauche la balise numéro 3
– et qu’ensuite je vois plus loin le numéro 7

J’ai raté le numéro 5 !

Donc il ne faut pas que j’aille tout droit. Mais que je contourne en suivant le chenal pour atteindre le numéro 5. Et que je suive le coude pour ensuite seulement arriver au numéro 7.

Voilà pourquoi c’est important les numéros sur les balises.

Derrière Tricot et Bas si se cachent tri cô et bâ cy

Ensuite, on a le “tri” de tricot qui veut dire” tribord”. Cela signifie qu’on va laisser cette balise à tribord.

Et “bas” pour “bâbord”. Qui signifie qu’on va laisser cette balise à bâbord, on va la laisser à gauche.

Ensuite, on a le “cot” de tricot qui est là pour “cône”. Pour tout ce qui est de forme conique. Et cela correspond à la balise latérale tribord.

Et “si”, qui vient de “cylindrique”. Toutes les balises qui sont cylindriques ce sont des balises qui seront à laisser à gauche.

Puis, on a les couleurs des balises. Le vert pour la balise tribord qu’on laisse à droite. Et le rouge pour la balise bâbord qu’on va laisser à gauche.

Tout ça va nous permettre de rentrer tranquillement au port.

On a vu :
– Pourquoi est-ce que les chiffres sont pairs ou impairs ?
– Mais aussi pourquoi les couleurs vert et rouge ?
– Et enfin, pourquoi les formes ?

Que faire lorsqu’on ne distingue pas bien les couleurs rouge et vert ?

Lorsqu’on est éloigné, on ne peut pas forcément distinguer les couleurs. Par contre, on peut distinguer la forme surtout la forme au niveau du voyant qui est au-dessus de la balise. Autre situation, si on a le soleil qui est juste en face de nous, même si on est tout près des balises, on aura du mal à distinguer leurs couleurs. Là encore la forme va nous aider.

On pourra ainsi rentrer au port en toute sécurité.

Troisième chose… euh… j’ai perdu les comptes je sais plus où j’en suis.

Autre chose, après le port. On est rentré au port grâce à notre un tricot vert et nos deux bas si rouges.

Attention, il y a des précautions à prendre. La première chose, c’est ce que je viens de dire. Cette phrase mnémotechnique sert à rentrer au port. Pour pouvoir ressortir, ce sera à l’opposé. C’est-à-dire que les balises qui sont vertes, on va les laisser à bâbord pour sortir du port.

Les régions A et B du système maritime international et l’AISM

Aussi à savoir, cette phrase, elle n’est valable que pour les régions A du système maritime international.

Le système il a été mis en place par l’association internationale de signalisation maritime AISM. En anglais anglais IALA (International Association of Marine Aids to Navigation and Lighthouse Authorities).

L’AISM sépare le monde en deux régions.

Il y a une région, qui est la plus petite, c’est la région B. Elle comprend l’ensemble du continent américain donc l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale y compris toute la caraïbe et l’Amérique du Sud.

La région B inclut aussi plusieurs pays asiatiques : Corée du sud, Japon, les Philipines et Taïwan.

Et tout le reste du monde appartient Ă  la rĂ©gion A. En ce qui concerne les territoires français, la Guadeloupe,  la Martinique et la Guyane font partie de la rĂ©gion B.

Pour la région B, par rapport à la région A, les couleurs et les chiffres sont inversés.

Voilà pour ce qui est de l’entrée au port.

Les inséparables en navigation de nuit

Et pour finir, il y a un dernier endroit où on voit notre duo rouge et vert. Et c’est d’ailleurs très utile. C’est lorsqu’on navigue de nuit.

Qu’est-ce qui se passe ?

Comment croiser un autre bateau de nuit sans danger ?

Lorsqu’on navigue de nuit, comment est-ce qu’on va déterminer si on est en route de collision ou pas ? S’il y a un danger ou pas ? Lorsqu’on aperçoit un feu vert ou un feu rouge?

Et bien, pour ça, on a une autre phrase mnémotechnique, qui est la suivante:

“rouge sur rouge, rien ne bouge, vert sur vert, tout est clair”

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Ça veut dire que si je vois un feu rouge dans mon secteur rouge, c’est-à-dire à gauche : il n’y a pas de souci. Je vais pouvoir croiser le bateau sans danger.

Idem si je vois un feu vert dans mon secteur vert, donc à ma droite : pas de souci là encore. On va pouvoir se croiser sans problème.

Par contre, s’il ya un mélange de rouge et vert et de vert et rouge, ATTENTION.

– si je vois, un feu rouge à ma droite
– ou si je vois un feu vert à la gauche

LĂ , il y a un risque de collision !

Il va falloir que je suive la situation. On peut par exemple utiliser le gisement. C’est-à-dire voir comment le gisement varie. J’ai fait une vidéo sur le gisement d’ailleurs. Je vous invite à la regarder, je ne vais pas rentrer dans les détails ici.

On vient de voir comment croiser un bateau de nuit sans danger.

L’autre situation où il y a danger c’est typiquement lorsqu’on voit les deux couleurs : le vert et le rouge. Là, on est pile en face.

Et bien sûr, il faut garder en tête les règles du RIPAM. Vous trouverez une vidéo défi pour revoir l’essentiel qui concerne la navigation à la voile.

VoilĂ , je parlais de navigation de nuit, de feu.

L’équipement individuel indispensable de nuit

Il y a une chose importante en navigation de nuit. Un équipement indispensable à avoir c’est la lampe frontale. Et une lampe frontale avec une lumière rouge.

Le rouge permet de ne pas éblouir les équipiers. Et ça permet quand même de bien voir pour pouvoir exécuter n’importe quelle tâche sur le bateau. Que ce soit à l’extérieur du bateau ou à l’intérieur.

C’était tout sur ce duo vert et rouge. Duo de couleurs pour les feux et les balises.

Si ce n’est pas encore le cas, je vous invite à vous abonner à la chaîne YouTube. Et en attendant la prochaine vidéo, je vous dis à très bientôt.

Salut.

Sources sur le choix des couleurs rouge et vert :

Documents

Accounts and papers, Volume 22

https://books.google.es/books?id=npZMAAAAcAAJ

Report on the Navigation of the Mersey. 1858

https://books.google.es/books?id=wmKvXQXVQeEC

Site web

https://thechartroom.co/2014/08/11/why-is-it-green-for-starboard

https://en.wikipedia.org/wiki/P%26O_Cruises

https://en.wikipedia.org/wiki/City_of_Dublin_Steam_Packet_Company

Termes de recherche:

  • ba cy rouge tricot vert
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.