🎥 Penon – Définition – Où ? – Comment ? – 3 exemples pratiques

Partager cette pépite
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Papa

Echo

November

Oscar

November

Penon…

Les Penons !

C’est ce dont on va parler aujourd’hui !!

Qu’est-ce que c’est un penon?

Penon : définition

Un penon c’est un indicateur qui va nous permettre de savoir d’où vient le vent. Et il va nous permettre de déterminer si le flux d’air est laminaire ou non.

Flux d’air laminaire…

Le bateau avance grâce à un flux laminaire, lorsqu’on navigue à des allures particulières.

Il faut savoir qu’on définit plusieurs familles d’allure. Elles sont classées en fonction de l’angle entre la ligne de foi du bateau ( c’est-à-dire l’axe avant arrière du bateau) et la direction du vent.

Quand est-ce qu’on va rechercher un écoulement laminaire?

Lorsqu’on est entre une allure de près et une allure de travers. Voire une allure de portant, très proche du travers.

Alors comment est-ce qu’on va se fabriquer un penon ?

L’habit fait le penon

En général, les penons, on va les faire à partir d’un fil de laine ou alors à partir d’un petit morceau de tissu léger.

Pour le tissu, ça peut être par exemple un morceau de spi usager.

On va les trouver dans des endroits stratégiques différents du voilier.

Il est où le penon ? Ben, ça dépend !

Les penons sur les haubans

Si on veut l’utiliser pour savoir d’où vient le vent, on va l’accrocher au niveau des haubans. Suffisamment haut pour que s’il y a quelqu’un qui est proche des haubans qu’on puisse toujours voir les penons.

L’autre possibilité, c’est qu’on veut utiliser le penon pour pouvoir nous indiquer l’état de l’écoulement. Et ça, ce sera du coup au niveau des voiles.

Les penons sur le plan de voilure

Pour les voiles donc, on a la voile d’avant, à l’avant, et la grand-voile, à l’arrière. On peut voir les deux voiles comme une seule et unique voile, un plan de voilure, d’accord ?

Et donc, nous, on ne va pas s’intéresser à l’écoulement partout, surtout le plan de voilure. On ne va pas vouloir savoir, au millimètre près, comment se trouve l’écoulement. Ce qui nous intéresse réellement, les points qui vont vraiment nous intéresser, c’est d’abord l’arrière de notre plan de voilure.

C’est-à-dire l’arrière de la grand-voile. Là où le vent va quitter la voile. On l’appelle le bord de fuite, l’arrière de la grand-voile. L’arrière de la voile, c’est aussi la chute.

Et ce qui va nous intéresser aussi, c’est l’avant de la voile. Là où arrive le vent, c’est le bord d’attaque. Ce sera au niveau de l’avant de la voile d’avant.

L’avantde la voile, c’est aussi le guindant.

Donc où est ce qu’on va trouver des penons ?

À l’arrière pour la grand-voile et à l’avant pour la voile d’avant.

Maintenant qu’on a vu où on va installer les penons, il y a une autre chose aussi à savoir.

Les Penons ont des voisins !

C’est que le vent, en fonction de si on est dans les hauts de la voile ou dans les bas de la voile le vent ne sera pas le même.

Puisqu’à cause des frottements, le vent aura une intensité plus élevée dans les hauts de la voile. Et une orientation qui sera aussi différente dans les hauts que dans les bas.

Du coup, on va devoir utiliser des penons à plusieurs hauteurs au niveau de la voile.

Que ce soit sur la grand-voile, ou que ce soit sur la voile d’avant.

On en aura plusieurs de haut en bas de la voile.

On vient de voir où on va trouver des penons au niveau des voiles.

Comment lire dans l’avenir avec les penons ?

Maintenant on va s’intéresser plus particulièrement à la voile d’avant.

D’ailleurs sur la grand-voile les penons on les appelle aussi des faveurs.

Là on va voir dans cette vidéo essentiellement les penons de la voile d’avant. Maintenant qu’on a vu “où ?” , on va voir “comment?”.

Comment est ce qu’on va faire pour lire à travers les penons l’écoulement de l’air?

Le super pouvoir des penons du guindant

Pour ça, il faut déjà savoir que les penons, ils sont beaucoup plus sensibles aux variations du flux de l’air que le tissu de la voile.

Et c’est ce qui est vraiment intéressant finalement. Les penons, ils nous permettent de lire dans l’avenir avant même qu’on puisse voir au niveau de la voile qu’il y a un défaut d’écoulement. Ils vont bouger bien avant et nous indiquer qu’il y a un problème.

Voyons le message caché dans la position des penons !

Les penons nous livrent leurs secrets

Quand tout va bien, l’écoulement est laminaire et optimal. C’est lorsqu’ils sont à l’horizontale.

Pour la voile d’avant, les penons sont à l’avant. Il y en a au niveau de l’extérieur de la voile, ce sont les extrados. Il se trouve sous le vent.

Et au niveau de l’intérieur de la voile, ce sont les intrados.  Il se trouve au vent, la partie de la voile qui reçoit le vent en premier.

Lorsqu’intrados et extrados sont à l’horizontale, là, on a un flux optimisé. On peut même aller chercher la limite, où l’intrados va de temps en temps se soulever. Là aussi, la voile est optimisée.

Par contre, si jamais les intrados restent soulevés, là, le réglage n’est pas bon. Dans ce cas, ça veut dire que les filets d’air, ils ne vont pas pouvoir épouser correctement la forme de la voile à cause de l’incidence entre la voile et le vent. L’écoulement ne va plus être laminaire.

C’est-à-dire que les filets d’air ne vont pas aller tous dans la même direction.

Et ça va perturber les penons du guindant de la voile d’avant.

À l’opposé ça peut être l’extrado qui ne va pas bien. Et là, l’extrado, il aura lui tendance à tomber.

Pour les mêmes raisons !

C’est que les filets d’air, ils ne seront pas capables de suivre la courbe de la voile.

Il faudra résoudre, là encore, le problème.

On a vu comment est-ce qu’on va pouvoir lire l’écoulement laminaire grâce aux penons. Maintenant, on va voir comment régler la situation, lorsqu’il y a un souci. À partir de différents réglages sur le bateau.

Et ça, on va le voir tout de suite.

$$$

Voyons maintenant trois exemples.

Penon pratique : on doit suivre aux voiles !

Le premier, on part d’une navigation où on est au près.

Mais il n’y a pas beaucoup de vent. Alors le barreur, il se dit bon : y a pas beaucoup de vent qu’est-ce qu’on va privilégier?

Compromis cap vitesse

Est-ce qu’on va privilégier le cap, et reste au près.

Ou est-ce qu’on va privilégier plutôt la vitesse ? Sachant qu’il y a peu de vent, on va plutôt privilégier la vitesse. On veut quand même avancer !

Du coup, il va abattre à la barre et changer de cap. Il va s’éloigner du vent pour pouvoir gagner un peu plus de vitesse.

Et là, qu’est-ce qui se passe ?

L’extrados…

… il tombe.

L’extrados tombe, pourquoi ?

Le penon extrado s’écroule

Parce que côté voile, finalement, lorsqu’on abat, c’est comme si la voile, on l’avait surbordée.

Et du coup, au niveau de l’extrados, l’écoulement de l’air, il n’est pas bon.

Ce qu’on va faire dans ce cas, c’est choquer la voile. Ce qu’on va faire c’est en fait suivre aux voiles.

Le barreur, lui, il a abattu à la barre et à la voile, on va suivre en choquant la voile.

Donc ça, c’est un premier cas, où on va régler la situation, régler le problème que l’on a vu en observant les penons extrados du guindant.

Deuxième possibilité. 

 Oui, juste avant ça, si jamais cet article vous l’avez apprécié, n’hésitez pas :

  • à le liker ;
  • et à le partager !

Sachez aussi que je vous offre un guide pour bien débuter à la voile. Votre ebook cadeau est ici : https://a-la-voile.fr/ebook-debuter-voile

Voici donc le deuxième exemple.

Le Penon en pratique : on garde le cap !

Toujours le même équipage, le même barreur, petit à petit, il lofe.

Il lofe involontairement.

Et là, qu’est-ce qui se passe?

Le penon intrado s’envole

L’intrados, il commence à se soulever et à ne plus être à l’horizontale.

Là tout se passe comme si la voile était trop choquée, trop relâchée.

Donc la solution, c’est :

– soit d’abattre

– soit de border

Mais dans notre cas, le barreur, il a trop lofé. En fait, on ne veut pas changer le réglage de la voile. Alors notre solution ce sera d’abattre pour pouvoir retrouver les penons bien à l’horizontale.

Alors, pour se souvenir de ça ,il y a un moyen mnémotechnique que j’utilise et que je vous donne. Il est très simple.

Pour s’en souvenir, il faut revenir aux bases. C’est-à-dire, le B.A.-BA de l’intrado.

Le B.A.-BA de l’intrado

S’il y a un problème au niveau de l’intrado, il faut penser au b a-ba c’est à dire qu’on va border (B comme border) l’écoute ou alors on va abattre A-BA comme abattre).

Donc ça, c’est pour pouvoir s’assurer que les intrados et extrados soient correctement à l’horizontale.

Ça, c’est très bien.

Le Penon en pratique : Et le haut de la voile alors ?

 Troisième exemple, donc là on navigue, on est content. Intrados et extrados sont tous les deux à l’horizontale.

Sauf que !

Est-ce qu’on a regardé correctement la voile ?

Est-ce qu’on a bien regardé la voile et surtout en haut ?

Et là quand on regarde là-haut, qu’est-ce qu’on voit ?

Et bien, les penons du haut, ils ne sont pas à l’horizontale.

L’écoulement n’est pas laminaire en haut.

Les penons du haut du guindant sont sortis des rangs

On se souvient de l’intrado et le b.a-ba. Qu’est ce que ça veut dire si l’intrado n’est pas bien à l’horizontale ?

Ça veut dire qu’on est trop choqué.

C’est-à-dire que le haut de la voile est trop choqué et donc il va falloir border. On va aborder le haut de la voile.

Comment est-ce qu’on va faire ? Pour ça, on va utiliser un réglage qu’on a sur la voile, c’est la …

Je l’appelle la gomme magique !

C’est le chariot !

On va pouvoir avec le chariot de la voile d’avant, régler le point de tir de l’écoute.

Si on règle le point de tir pour qu’il pointe plus vers le bas, on va ouvrir le haut de la voile.

Alors que si, au contraire, on fait en sorte que le point de tir pointe plus vers le haut, c’est-à-dire qu’on avance le chariot, là ce qu’on va avoir c’est une chute qui va se refermer. On dit qu’on va réduire le vrillage, d’accord.

Et donc ça, c’est justement ce qu’on va faire.

C’est à dire, fermer le haut de la voile, fermer la chute, pour “border” le haut de la voile. Là, où on a un soucis au niveau de l’intrado.

Et donc, pour s’en souvenir, on fait comment ?

Où est-ce qu’on va positionner le chariot en fonction :

– d’un problème dans les intrados inférieurs

– un problème dans les intrados supérieurs.

Il faut voir le chariot, comme je disais, comme une gomme !

La gomme magique en action

Alors, si vous avez un papier et que vous écrivez quelque chose au crayon. Vous voulez effacer quelque chose. Vous allez utiliser la gomme pile là où vous avez fait une erreur.

Sur le voilier, c’est pareil !

S’il y a un souci d’un intrado qui est proche de vous, c’est à dire en bas de la voile, vous allez placer votre gomme, le chariot, proche de vous.

Proche du cockpit.

Vous allez reculer le chariot pour pouvoir effacer le problème.

À l’inverse, vous voulez régler un souci au niveau de l’intrados qui est au-dessus. Qui est plus loin de vous.

Vous allez écarter le chariot de vous.

C’est à dire l’éloigner du cockpit.

Au final, vous allez avancer le chariot pour pouvoir effacer le problème qui est au-dessus.

Voilà !

Pour récapituler, pour le réglage de la voile d’avant en utilisant les penons,  il y a deux choses à se souvenir :

– D’abord les bases au niveau de l’intrado : le b.a-ba de l’intrados

– et l’autre chose, c’est le chariot à utiliser comme une gomme magique pour effacer le problème.

J’espère que cette vidéo vous a plu.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne barreatribord si ce n’est pas encore le cas.

Et en attendant la prochaine vidéo, je vous dis à très bientôt.

Salut.

Pour voguer encore plus loin

Le penon est dans le vent

Envi d’en savoir un peu plus à propos le vent ? Il y a une petite vidéo pour ça 😉

Le réglage des voiles : focus sur la chute

Vous pouvez aussi jeter au coup d’oeil à la vidéo sur l’essentiel du réglage de la chute d’une voile. Et pourquoi ne pas faire ensuite le quiz récap à la fin de l’article ??

Penon avec un ou 2 “n” ?

D’après Larousse, les deux orthographes sont correctes ! Penon et pennon

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager et en découvrir d’autres qui vous plairont sans doute, juste en dessous.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.